lundi 1 février 2016

[ Chronique ] • La citadelle des neiges • Matthieu Ricard


Titre :  La citadelle des neiges
Auteur : Matthieu Ricard
Editeur : Pocket
Nombre de pages: 113
Genre : Conte Philosophique



Résumé 

A l'autre bout du monde, vivait un jeune garçon bouthanais du nom de Détchèn, qui signifie en tibétain " Félicité de diamant ".
A l'égard de tous les êtres vivants, il montrait des qualités de générosité et de compassion exceptionnelles ; mais il grandissait comme les autres enfants de son village, au pied de l'Himalaya. puis un jour, son oncle vint le chercher et proposa de l'emmener à la Citadelle des Neiges.
Ainsi commença le voyage initiatique et spirituel qui, au cœur d'une nature grandiose, allait mener détchèn sur le chemin de l'Eveil.
Ce lieu sacré du bouddhisme, " si loin des hommes, si près des dieux ", vous ne le trouverez sur aucune carte, et pourtant il existe. Matthieu Ricard l'a réinventé pour ne pas troubler son infinie quiétude. Un conte empreint de sagesse et de poésie, qui parle à nos cœurs et nous ouvre les chemins de la sérénité. 

Mon avis :

La citadelle des neiges est un très beau petit conte philosophique. Petit par le nombre de pages que contient ce livre, mais grand par ce qu'il apporte. De cette lecture découle beaucoup d'amour. Je me suis senti très sereine et apaisée après l'avoir terminé.

Il faut savoir que c'est avant tout un conte, mais que les personnages du livre et les différentes étapes parcourues par notre héros, ont véritablement existé. Soit par Matthieu Ricard en personne, soit par des proches à lui. La citadelle des neiges existe bel et bien, mais porte un autre nom, et comme nous dit l'auteur "La citadelle des Neiges existe, mais j'en tairai le nom. Le "bout du monde" doit rester ce qu'il est ... "

On y suit donc de très près l'ascension du jeune Détchèn, qui n'aime vraiment pas s'occuper des bêtes avec ses parents, lui ce qui le fascine, c'est le bouddhisme, la Citadelle des Neiges, et vivre en ermitage. On peut le comprendre aisément. Nous suivrons donc sa formidable aventure et sa transformation spirituelle.

J'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture, et ai hâte de découvrir d'autres livres de Mathieu Ricard. Je pense avoir réellement beaucoup à apprendre de cet Homme.

Quelques passages de ce conte :

" Seul l'insensé met sa main dans le feu en espérant ne pas se brûler. Sans avoir goûté les larmes, tu n'apprécieras pas le rire."

" Le marin doit traverser l'océan tant qu'il a un bateau; le voyageur doit chevaucher vers les contrées lointaines tant qu'il dispose d'un bon cheval. Tant que tu possèdes cette précieuse existence humaine, pense à parcourir le chemin spirituel, te rapprochant sans cesse de la libération du monde de la souffrance et progressant vers l'Eveil ultime."

" Si je reste en bonne santé, 
J'utiliserai mes forces pour m'adonner à la pratique spirituelle.
Si je tome malade, 
J'utiliserai mes maux pour augmenter ma compassion envers ceux qui souffrent.
Si je vis longtemps, 
J'utiliserai chaque instant pour accomplir le bien d'autrui et le mien.
Si ma vie touche à sa fin, 
Je vivrai au mieux le moment de la mort pour obtenir une renaissance favorable à la quête de l'Eveil."



Aucun commentaire:

Publier un commentaire